meet

LUMIÈRE SUR LE FESTIVAL DE MAPPING 2018

Avis à tous ceux qui n’ont pas pu assister à la 4ème édition du Video Mapping Contest en septembre dernier, l’association Rencontres Audiovisuelles vous offre une nouvelle fois l’occasion de plonger au cœur de la poésie et de l’illusion avec son Festival de Mapping 2018. Après l’Opéra de Lille, la gare Lille Flandres, et plus récemment la Porte de Paris métamorphosées en écrans géants de projection, les monuments de la métropole vont pouvoir une fois encore profiter d’un nouveau revêtement avec le festival de mapping démarrant le 23 mars. Si on voyait ça de plus près ?

 

 

NOUVEAU MAP’ POUR UNE NOUVELLE VIE
 

Un art numérique. Un trompe-l’œil. Une création hybride entre audiovisuel et architecture. Les expressions ne manquent pas pour décrire ce qu’est précisément un mapping. De plus en plus nombreuses en France (Lyon, Valence) et répandues à Lille, souvent rendues possibles grâce aux ateliers étudiants d’écoles d’animation, les projections architecturales sont, au même titre qu’un spectacle de feu d’artifice, des moments rares et poétiques. Ne dépassant généralement pas les cinq minutes, le mapping consiste en fait à recouvrir d’une seconde peau numérique un monument et le faire s’animer au rythme d’une ambiance sonore. Mais pas seulement.

 

 

Et c’est ce que s’emploie à démontrer l’association Rencontres Audiovisuelles avec son festival réunissant une multitude de types de mapping existants : le mapping « monumental » que nous connaissons déjà, celui sur objet et celui dit « immersif » lorsque le public assiste à une projection non pas devant lui mais autour de lui. Pendant un jour ou deux, partout dans la métropole ainsi qu’aux alentours, plusieurs projections 3D seront organisées afin de promouvoir les talents audiovisuels de la scène régionale. Des évènements que l’on peut suivre sur Instagram et qui ont le temps de quelques jours une belle portée pour faire découvrir la ville de Lille et ses bâtiments sous un nouveau jour.

 

 

 

 

L’ASSOCIATION RENCONTRE L’AUDIOVISUEL
 

Parmi ces talents, le Festival pourra comme toujours compter sur la présence de nombreux artistes, étudiants en écoles d’animation et professionnels internationaux de l’audiovisuel. C’est d’ailleurs ainsi que la plupart des mappings deviennent l’occasion d’organiser un « concours » entre les participants où les spectateurs ont la possibilité de décerner le prix du public en votant pour leur show préféré. En somme, une façon innovante de sensibiliser le public aux arts nouveaux et d’inciter les lillois à manifester leur soutien à la création.

 

 

Il faut dire que la sensibilisation des publics et son éducation à l’image est l’une des aspirations les plus importantes, si ce n’est la principale vocation de l’association Rencontres Audiovisuelles, et ce depuis sa création. Responsable de L’Hybride, elle est aussi à l’origine de la Fête de l’anim, du Festival international du court-métrage, et de plusieurs concepts originaux comme le Ciné Soupe dont le but est également de toucher les publics éloignés de la culture ainsi que les plus jeunes. Un public qui, bien souvent, se laisse prendre au jeu et qui demeure au rendez-vous.

 

 

Le mapping est donc de retour. Et cette fois-ci pour plusieurs jours ! De quoi partager sans modération vos plus belles photos sur Instagram avec #swamlille. On se retrouve au mapping près de chez vous !
Plus d’infos à venir sur http://www.rencontres-audiovisuelles.org

 

Credit photo : ©Mikael Libert/20min et ©Agence Evénementielle PLACE FORTE