euralille

Le Noya "La machine à café de tout le monde"

Le Noya, c’est ce petit coin de couleurs que l’on trouve au pied de la tour d’Euralille. Situé sur le Parvis de Rotterdam, ce point de rencontre installe ses clients dans un endroit cosy où les petits cafés matinaux s’enchaînent en attendant l’arrivée des bagels. C’est Anne-Sophie, la gérante de l’établissement, qui nous emmène dans les coulisses de son projet et nous raconte comment l’envie d’entreprendre est devenue le rendez-vous local et bon vivant des entreprises environnantes.

 

 

 

TOUT RECOMMENCER POUR CRÉER UN LIEU DE VIE LOCAL ET SPONTANÉ

 

Les allées et venues vont bon train entre les tables intérieures et la terrasse gorgée de soleil. Certains mangent un bagel Serrano ou un Veggie, d’autres boivent leur café dans leur fauteuil et un petit groupe profite d’un jus de fruit frais près du bar. Anne-Sophie, c’est la gérante, pour le moins pétillante. Un petit peu du genre à profiter des bons moments pendant qu’ils sont là. Une bise à un habitué, le café préféré de la table 12, la pause jus d’orange avec l’entreprise voisine et le « petit coucou » aux livreurs de la boite d’à côté. 

Nous ne sommes ni dans un café, ni dans un bar, ni dans un restaurant… Le Noya, c’est un petit peu tout à la fois en fait. Un concept imaginé à partir des voyages d’Anne-Sophie. Bons petits cafés, variétés de thés, salades, sandwichs chauds, pâtisseries… Quant au bagel, le petit favori de la bande, il propose aux habitués de découvrir régulièrement des recettes différentes et de tester facilement des nouveautés saisonnières. 

Et quand on apprend que la gérante arrive tout droit du monde de la communication au sein d’un grand groupe, on se demande comment son projet de vie a pu faire volte-face.

 

« J’avais besoin de faire quelque chose pour moi, de réaliser un projet bâti à partir de rien. Je voulais créer du concret, être dans le vrai. J’avais besoin de transmettre. Créer un lieu de vie est devenu évident. L’opportunité s’est présentée, je me suis lancée. C’est au moment où tout était prêt, en poussant la porte après deux ans de travaux, que je me suis demandée si c’était possible… Fallait se lancer, y croire, et ne plus se poser de questions. »

 

 

 

 

 

 

 

IL SUFFIT QUE TU VIENNES UNE FOIS ET TU REVIENDRAS

 

 

En créant son concept, Anne-Sophie savait déjà qu’elle attirerait principalement les professionnels d’Euralille. Assez vite, les lieux sont devenus le point de chute des différentes entreprises environnantes. La patronne active sa cafetière à 7h30 et ferme ses portes vers 19h30 / 20h00, comme au boulot, tout simplement. 

Avec un petit sourire, elle raconte l’histoire de quelques collègues de bureau qui se sont rendus compte  à la table du Noya qu’ils travaillaient dans le même service, sans jamais s‘être rencontrés… D’autres viennent pour se poser quelques heures et réaliser leur réunion de travail à proximité de leur bureau, une façon de sortir d’un cadre trop formel.

Petit café du matin dans une ambiance cocooning ou planche apéritive local en afterwork, les gens se retrouvent et passent de tables en tables pour se dire bonjour. Et si vous demandez un café allongé avec une petite touche de lait et un double sucre, il n’est pas impossible que l’on vous propose spontanément la même chose demain. Et oui. Parce qu’Anne-Sophie ne rate pas les petites habitudes de ses clients. Pas facile de faire en sorte que tout le monde se sente comme à la maison… Eh bien si en fait.

 

«  65 % des clients sont fidèles. Peut-être même plus. Après 2 ans d’expérience ici, je retrouve les mêmes personnes. On sert quasiment 100 clients chaque matin, surtout des professionnels qui travaillent dans le quartier. J’aime les gens, la bonne ambiance, je veux que cet endroit reste convivial. Généralement, il suffit que tu viennes une fois et tu reviendras. C’est vrai, on le voit tous les jours, c’est super. » 

 

 

 

Vous passez du côté de la Gare Lille-Europe ou vous voulez faire une petite pause du côté d’Euralille ? Découvrez le Noya du lundi au vendredi pour un petit café ou un bon bagel ! Et si la photo s’impose, on aimerait beaucoup vous voir avec #swamlille sur Instagram :)

EnregistrerEnregistrer