new

« IDENTITÉ », UN NOUVEAU REGARD SUR LE PATRIMOINE LILLOIS

Implantées jusqu’au 8 octobre au coeur de Lille, les installations de l’artiste Quentin Carnaille en partenariat avec la ville de Lille vont vous étonner. C’est donc du 14 septembre au 8 octobre que, dans le cadre des journées du Patrimoine 2017, les principales sculptures commémoratives de la métropole auront le visage recouvert par un cube facetté de miroirs. Une bonne façon d’appliquer la valorisation du patrimoine lillois et de sensibiliser à l’art en faisant interagir l’habitant avec le contemporain rendu accessible.

 

 

MIROIR, MIROIR... DIS MOI QUI EST LA PLUS BELLE (DES VILLES) ?

 

Annoncé dans un premier temps comme projet sur plateforme de kick-starters, l’idée de Quentin Carnaille prend tout d’abord la forme d’une campagne de crowdfunding, et rencontre rapidement son public. En 30 jours seulement, Quentin Carnaille réussit son pari et parvient à mobiliser assez d’internautes pour pouvoir financer l’installation de ses cubes en miroir sur les statues emblématiques de Lille. Sans doute ressentirez-vous alors une impression de déjà-vu en lisant cet article puisque le 7 juillet, des essais ont été réalisés sur la déesse de la Grand Place, suscitant l’étonnement et l’interrogation chez les passants.

 

Mais la place du Général de Gaulle ne sera pas la seule à bénéficier de la nouvelle coiffe made by Carnaille puisque sont également concernées la statue du Général Faidherbe, du Maréchal Foch, de Léon Trulin, du Maire André ou encore le monument à Louis Pasteur ainsi qu’au 48ème régiment mobile de Lille. Ces 14 nouveaux aménagements auront pour principale aspiration de nous placer au centre de l’oeuvre. Transformations éphémères de sculptures classiques en sculptures contemporaines oui, mais pas seulement. Pouvoir se refléter à travers les plus grands monuments de la métropole est ici une manière de se reconnaitre et d’exister à travers eux, de faire partie de ces figures mythiques en étant placé, au sens littéral du terme, à la même hauteur qu’elles.


 


 

UN ARTISTE AUX MÉCANIQUES BIEN HUILÉES

 

Déjà reconnu comme un acteur important de la scène artistique du Nord de la France, Quentin Carnaille se démarque tout d’abord de ses contemporains par ses réalisations composées de mécanismes horlogers. C’est avec ses dernières oeuvres (Connection, Anonymat..) que l’artiste commence à développer le concept de l’esprit humain, en utilisant notamment la forme du cube pour le représenter. Le temps et sa relativité ainsi que l’Histoire de l’Art deviennent alors des thèmes récurrents dans ses travaux et l’un des propos majeurs de son projet baptisé « Identité ».

 

Si l’ensemble de sa carrière vous intéresse et que vous souhaitez découvrir ses créations (sculptures et autres œuvres inédites), sachez également que Quentin Carnaille vous ouvre les portes de son atelier durant la même période. L’occasion d’y voir ses premiers ouvrages comme « Horlogerie », mais aussi « Hourglass » ou encore « Introspection ».

 

Chez #swamlille, on considère cet événement comme un vent de fraicheur et un nouveau moyen de faire découvrir le patrimoine lillois sous un regard tout neuf. Et pour ça, on dit merci ! Et vous, qu’en pensez-vous ? Repérez ces oeuvres et partagez-les sur les réseaux sociaux avec #swamlille !

 

Photo Patrick Delecroix